Dessine-moi une sardine…

Bricolage réalisé avec 24 élèves de 11 à 12 ans.

Temps à prévoir : Plusieurs heures. Plusieurs périodes d’une heure sont à espacer dans les semaines afin que la patience et la minutie ne soient pas trop mises à rude épreuve…

Matériel

Feuilles de brouillon de la taille minimum de la toile.

Feuilles cartonnées ( dos de bloc de feuilles de cours)

Crayon ordinaire

Gomme

Toiles de 40 cm x 30 cm

Peinture acrylique pour le fond

Bac de peinture

Manches

Petits rouleaux pour peinture acrylique

Papier aluminium

Peintures acryliques pour faire les motifs

Pochettes plastique usagées dans laquelle on glissera une feuille cartonnée A4

Pinceaux de plusieurs tailles

Marqueurs Posca

Réalisation

Mise en peinture du fond.

Ecrire son prénom sur la boiserie à l’arrière de la toile.

Peindre le fond en croisant les passages de rouleaux. 

Ne pas passer de trop.

Ne pas essayer d’avoir un résultat parfait. La seconde couche offrira l’effet final.

Ne pas « trainer » car la peinture sèche vite et pourrait donner un fond grumeleux.

Emballer les rouleaux dans de l’aluminium jusqu’au lendemain pour la seconde couche. Les rouleaux emballés de cette manière peuvent se conserver 3-4 jours. Ils peuvent être congelés et décongelés si le temps entre les couches est plus long….

Conseils : Donner les consignes orales pour la mise en peinture de la couche de fond à tout le groupe et envoyer ensuite les enfants peindre deux par deux et avancer avec les autres élèves en travail autonome.

Faire vérifier la mise en peinture par l’enseignant.

Brouillon de « l’oeuvre »

Sur la feuille de brouillon, prendre l’empreinte de la toile pour avoir un rectangle de 40 cm x 30 cm.

Rechercher sur internet différentes images de tableaux de sardines et faire un montage de petites captures d’écrans.

Faire une photocopie pour deux enfants de façon à ce que chacun puisse cogiter et se projeter. Les glisser dans des pochettes plastiques et les conserver par la suite.

Certains enfants ont parfois la volonté de s’associer dans des créations plus compliquées et chacun est alors responsables d’une sardine du tableau….( photo 5 )

Réaliser la sardine sur un morceau de feuille cartonnée et la découper.

Faire son projet sur la feuille de brouillon. Cette étape est importante car l’enfant calculera très certainement les espaces (haut-bas-gauche-droite), les écarts….

Réalisation de « l’oeuvre »

Conseil : Bien discuter avec chaque enfant pour le choix des couleurs ( pièce de la maison dans laquelle elle sera mise, personne à qui l’offrir….) et canaliser parfois pour utiliser plutôt des dégradés car certains enfants n’ont pas toujours le sens de l’esthétique. Tous les goûts sont dans la nature mais parfois, en fonction de rendu que l’enfant veut donner, l’avis de l’adulte pour le guider est important…

Déposer de petites gouttes de peinture ainsi que du blanc sur la feuille de plastique (avec la carton dedans) et expliquer que si une couleur est mélangée avec chacune des autres, les couleurs seront coordonnées et harmonieuses.

Utiliser la couleur faite pour tous les endroits de la toile où elle doit aller. En

fonction de la qualité de la peinture ou du rendu, il faudra parfois une seconde couche.

Si l’enfant a fait des taches, il faudra prévoir de petits motifs (étoiles, flocons…) pour les cacher.

Une fois la toile terminée, faire les contours au Posca pour avoir une belle finition.

Et puis bien sûr….un artiste signe sa toile…..

Quelques exemples au format pdf ici.

Mobile en bois flotté

Suite à mon expérience, je vous conseille vivement de visser les bois ensemble. J’ai essayé la colle à bois, le pistolet à colle, la colle sans clou ni visse, des clous…. mais rien n’y a fait…

Matériel

du bois ramassé en bord de mer 

du papier de verre (fin grain)

des liens élastiques

des visses à tête plate de la hauteur de deux bois superposés

une visseuse électrique

des perles à écraser

une pince plate

du fil nylon transparent (fil de pêche)

des pampilles

un crochet ouvert pour le plafond

Réalisation

Faire sécher le bois et le poncer.

Disposer les bois en les croisant sur une surface plane (table) en sachant que l’endroit du mobile se trouve du côté de la table.

En le soulevant et une fois le résultat satisfaisant, attacher les croisements avec les liens élastiques et bien serrer. (photo 1)

Visser à tous les endroits stratégiques sur l’envers du mobile. (photo 2) Couper les liens.

Pour trouver l’horizontalité du mobile, il est plus facile pour cette étape d’être à deux personnes.

Prendre une longueur de fil correspondant à la distance du mobile/plafond et ce, fois deux. Le mobile est attaché au plafond avec des doubles fils.

Faire une boucle autour du bois et la fermer en écrasant une perle grâce à la pince, coinçant ainsi le début et la fin du fil. (photo 3)

Mettre la boucle dans l’anneau du plafond.

Refaire encore 3 fois l’étape comme si c’était les points cardinaux (nord-sud-est-ouest). Les longueurs ne seront pas toutes les mêmes. 

Afin que le mobile soit bien à plat, il vaut mieux couper le fil quand on est sûr de soi et que l’autre personne le tienne correctement bien horizontalement.

Disposer les pampilles avec de nouveau des boucles et la pince à écraser.

Montre bracelet charms

Montre bracelet charms

J’ai réalisé ce bracelet-montre avec 23 élèves, pour la fête des mamans.

 ( J’espère que ces dernières auront été contentes 🙂 ).

Nous avons fait ensemble, chaque étape, en attendant tout le monde et en s’entraidant.

Temps mis  : 2h

Le principe est d’enfiler des breloques, sur différents fils.

Veiller néanmoins à ce qu’aucune breloque ne le soit à hauteur du cadran de montre.

La longueur totale du bracelet-montre est de 12 cm.

Des photos sont disponibles via le document PDF joint. 

Vous trouverez les fournitures sur internet.

Matériel

du fil de coton ciré 1,5 mm

1 paire de ciseaux

des breloques étoile, oiseau..

de petits anneaux décoratifs

1 breloque infini, love, barrette avec strass…

4 mini breloques de 2mm à enfiler

1 étoile charms (bellière)

1 cadran de montre

du ruban satin de 8 mm de large

de la colle à bois

de petites pinces ou des pinces à linge

du papier-collant

2 fermoirs griffe à aplatir (30 mm de long)

1 pince plate

1 double anneau

1 chainette (7cm)

1 fermoir mousqueton

Réalisation des fils tressés.

Couper 3 fils de 20 cm, les nouer ensemble à une extrémité et les maintenir sur le bureau à l’aide d’un papier collant.

Faire une tresse bien serrée et enfiler une breloque (ici étoile ou oiseau) à 3, 4, 7 ou 8 cm…au choix.

Enfiler sur la tresse, un anneau décoratif si vous le souhaitez et nouer les 3 fils, à la fin de la tresse.

Réalisation du fil avec infini, love…

Couper un fil de 9 cm et l’autre de 15 cm.

Le plier en deux, glisser la boucle dans l’attache de la décoration ou dans la décoration et repasser les deux extrémités du fil dans la boucle faite.

Faire à l’identique de l’autre côté.

Si vous éprouvez des difficultés, à rentrer le fil de coton plié en deux, dans l’attache, vous pouvez vous aider d’un très fin fil de fer.

Faire un « V » avec le fil de fer, coincer le fil de coton dans le « V » , glisser les deux extrémités du fil de fer dans l’attache et tirer.

Réalisation des fils avec l’horloge

Couper 2 fils de 14 cm.

Enfiler le fil dans l’attache du bas du cadran. Mettre une mini breloque à gauche et une différente à droite.

Faire la même chose de l’autre côté en inversant les breloques.

Réalisation du fil avec la bellière

Prendre 2 fils de 18 cm.

Faire un noeud en nouant les 2 fils, à 5 cm à peu près.

Enfiler l’étoile sur un des 2 fils et faire un deuxième noeud.

Assemblage de la montre charms

Prendre un morceau de ruban de 6 cm de long et mettre de la colle à bois sur une longueur de 4 cm en laissant les extrémités vierges pour pouvoir le maintenir.

Mettre les quatre réalisations côte à côte, sur une largeur de 25 mm au maximum. (! Au sens du cadran)

Placer un second morceau de ruban par dessus en appuyant bien.

Enlever l’excédent de colle éventuel avec un coton tige et maintenir à l’aide de pinces jusqu’à séchage complet. (photo 1)

Refaire à l’identique de l’autre côté en tendant bien les fils, jusqu’à séchage complet.

Couper le ruban superflu ainsi que les extrémités des fils. (photo 2)

Ce qui reste, doit être entièrement caché dans le fermoir à griffe.

Une fois cette étape vérifiée, placer le fermoir à griffe et l’aplatir à l’aide de la pince plate.

Faire la même chose de l’autre côté.

Achever la montre en plaçant la chainette d’un côté et le fermoir mousqueton de l’autre.

Ouvrir le dernier anneau de la chainette et y glisser éventuellement une breloque. S’aider de 2 pinces plates pour l’ouvrir et le refermer.

Ecarter l’anneau double de l’autre côté, à l’aide d’une pince perroquet, y glisser le fermoir et l’extrémité du fermoir griffe.

Un grigri de sac à main

Ce bricolage a été réalisé avec un groupe d’enfants de 23 élèves de 12 ans.

Tout est une question d’organisation  : en préparant le matériel à l’avance, en ayant testé la réalisation vous-même…

Je vous conseille de réaliser à l’avance une des trois étapes (ruban blanc, cabochon, fils perlés) avec deux ou trois enfants débrouillards. Ces enfants-ressources seront d’excellents bras droits et pourront vous épauler. Ils vous aideront à gérer le groupe… 

Matériel

un porte-clés à mousqueton argenté de 37 mm x 15 mm

17 cm de ruban chevron blanc en coton de 1 cm de large

du papier  pour transfert sur tissu

du papier pour photos

une imprimante

un fer à repasser

une planche à repasser

un fermoir griffe pour ruban argenté de 10 mm de large

un anneau double de jonction de 5 mm

une pince plate

une pince de bijou anneau en ouvreur

des perles à écraser

16 cm de fin ruban de satin de 4 mm de large

un support de cabochon rond argenté de 25 mm de diamètre

un dôme loupe en verre rond de 25 mm de diamètre

3 breloques argentées différentes et assorties

de la colle en bâton

du papier double face

de la colle Diamond Glaze

des perles de rocaille

20 cm de fil de pêche de couleur

du papier sulfurisé

un briquet

un petit bout de carton de 3 cm x 3 cm

du papier collant

 

Réalisation du ruban imprimé

Créer une phrase à l’ordinateur sur une longueur de 5 cm tout au plus et avec une taille d’écriture de «  12  », à peu près.

Mettre le papier-transfert de tissu dans l’imprimante et imprimer la phrase en miroir ( voir configuration de l’imprimante).

Suivre les instructions sur l’emballage du papier-transfert (temps de séchage…).

Découper la phrase et la placer retournée sur le ruban à chevron, à 2 cm du bord de gauche.

Placer le ruban dans un morceau de papier sulfurisé plié en deux et repasser en respectant les instructions sur l’emballage du papier-transfert.

Laisser refroidir et détacher le papier protecteur.

Si le papier ne s’enlève pas correctement, c’est que la température du fer est trop faible ou que le temps de repassage est trop court.

Passer l’extrémité du ruban dans l’attache du mousqueton et mettre un petit morceau de double face tout au bout du ruban.

Enlever le papier protecteur et bien superposer les deux extrémités du ruban.

Couper proprement la fin du ruban si nécessaire .

Mettre en place le fermoir griffe et une fois qu’il est bien positionné,  le pincer avec la pince plate.

A l’aide de la pince ouvreur d’anneau, placer l’anneau double et la breloque sur le fermoir griffe.

 

Réalisation des fils perlés.

Plier le fil de pêche en deux et passer la boucle derrière l’attache du mousqueton.

Repasser les extrémités du fil dans la boucle et serrer.

Enfiler les perles de rocaille et s’arrêter 4 cm, avant la fin.

Enfiler la perle à écraser puis la breloque et repasser l’extrémité du fil dans la perle à écraser.

Pincer, vérifier que le fil est bien coincé et couper l’excédent de fil.

Faire à l’identique avec l’autre fil.

 

Réalisation du cabochon de verre

Faire une photo de visage et la transférer sur l’ordinateur.

La mettre en noir et blanc et la réduire jusqu’à ce que le visage entre dans un disque de 25 mm de diamètre.

Créer un disque sur l’ordinateur de 25 mm de diamètre et le superposer sur le visage afin de s’assurer que ce dernier est bien entier.

Prévoir une petite partie du cou pour que ce soit plus joli.

Imprimer la photo sur papier-photo.

Découper un disque de carton de 25 mm, le placer sur le visage et en tracer le contour.

Découper le visage et le coller à l’aide de la colle en bâton à l’intérieur du support en cabochon.

Une fois la colle sèche, verser 5 gouttes de Diamond glaze sur le visage et presser le dôme de verre assez fort afin de chasser les bulles d’air.

Essuyer l’excédent de colle avec un mouchoir en papier et immobiliser le dôme de verre à l’aide de deux morceaux de papier collant croisés sur une surface qui ne risque rien (bureau…) jusqu’à ce que la Diamond glaze soit sèche.

Couper les extrémités du ruban en satin en biais et brûler les bouts légèrement.

Enfiler le cabochon sur le ruban de satin et faire passer les deux extrémités du ruban dans une perle à écraser.

Pincer la perle.

Mettre l’attache du mousqueton entre les deux morceaux de ruban et enfiler la deuxième perle à écraser et la pincer.

Couper proprement les extrémités du ruban et les brûler légèrement.