Croquettes aux crevettes grises

Cette recette typiquement belge est servie dans tout le pays…du nord au sud…

Ingrédients

140 g de Solo ou de beurre

150 g de farine fluide

200 g de crevettes grises

2 oeufs

400 ml de jus extrait de la cuisson des carapaces de crevettes (ou fumet de poisson)

150 g d’emmental râpé

de la chapelure

sel, poivre et noix de muscade

600 ml de lait

persil (facultatif)

citron

L’utilisation de comté ou de gruyère à la place de l’emmental donnera une farce qui fera des fils à la cuisson.

 

Réalisation

Peler les crevettes.  Mettre les crevettes de côté et surtout ne pas jeter les carapaces !

Faire cuire les carapaces de crevettes dans 600 ml de lait durant 30 minutes et filtrer au chinois.

Ecraser les carapaces avec une spatule souple afin de récupérer un maximum de liquide.

Il doit en rester 400 ml . S’il vous en manque, rajouter de l’eau ou du lait.

Faire fondre le Solo ou le beurre à une température moyenne (n°6).

Lorsqu’il est fondu et qu’il mousse bien, faire un roux, c’est-à-dire rajouter la farine en une fois en mélangeant énergiquement jusqu’à obtenir une pâte dure et ce, toujours sur la source de chaleur.

Toujours sur la source de chaleur, rajouter ensuite au fur et à mesure le jus de crevettes à ce mélange.

Fouetter ce mélange jusqu’à obtenir une pâte épaisse et bien lisse.

Hors de la source de chaleur, ajouter l’emmental râpé qui va fondre dans le mélange qui est chaud.

Une fois qu’il est bien incorporé, ajouter les 2 jaunes d’oeufs et les crevettes décortiquées.

Saler, poivrer et ajouter la noix de muscade.

Mélanger pour obtenir une pâte bien homogène.

Laisser reposer une nuit au frigo.

Battre les blancs légèrement à la fourchette, dans une assiette creuse.

Mettre la chapelure dans une seconde assiette creuse.

Façonner les croquettes en petites boules légèrement aplaties de 5 cm de diamètre, les passer dans le blanc d’oeuf puis dans la chapelure.

Faire chauffer la friteuse à 180°.

Une fois l’huile chaude, cuire les croquettes 7 minutes.

Les essuyer dans du papier absorbant et servir aussitôt avec du citron.

Si vous surgelez les croquettes, les laisser impérativement dégeler avant de cuire.

Vous pouvez faire frire du persil pour la garniture.

Laver le persil, le sécher et le cuire dans l’huile.

Egoutter et essuyer dans du papier absorbant.

Merci Nadine et Jean pour cette merveilleuse recette !

Bulots servis chauds dans un bouillon pimenté

Une de nos spécialités belges se trouve facilement en bord de mer et sur les fêtes foraines…Ce sont les bulots…

On les sert nettoyés et cuits dans un bouillon piquant, bouillon agrémenté de carottes et de céleri vert. On les déguste en marchant, servis dans un petit ramequin et on les pioche à l’aide d’une pique en plastique…

Dans les commerces, vous pouvez les trouver vivants, cuits ou surgelés…

Ingrédients

des bulots (vivants, cuits ou surgelés)

1 oignon

3 carottes

3 branches de céleri vert

3 cubes de poisson

du piment de Cayenne, du sel

Réalisation (bulots vivants)

Nettoyer une carotte, une branche de céleri et les couper en petites rondelles.

Nettoyer l’oignon et le couper en lamelles.

Faire bouillir un litre à un litre½ d’eau avec les cubes, l’oignon, la carotte, la branche de céleri, le piment et le sel.

Rincer les bulots et les faire cuire 10 minutes dans ce bouillon.

Couper la source de chaleur et les laisser reposer une heure.

Prélever deux louches de bouillon à part, dans un petit plat creux.

Sortir les bulots et filtrer le bouillon restant.

Nettoyer le reste des légumes et les rajouter au bouillon filtré.

Prendre un objet pointu (ex pique à homard, une fourchette à deux dents…) et piquer dans le corps du bulot, sous l’opercule.

Commencer à tirer le bulot, dans le sens des aiguilles d’une montre et vous allez sentir que vous arrivez à la fin de la partie musculaire.

Afin de la détacher, effectuer une torsion vers la gauche.

Tremper les bulots détachés dans le bouillon mis dans le petit plat creux et secouer vigoureusement afin d’enlever éventuellement, la glaire restante.

Mettre les bulots nettoyés dans le bouillon agrémenté des légumes frais qui va recuire.

Une fois tous les bulots nettoyés, les cuire encore 10 à 15 minutes tout au plus.

Une fois ce temps dépassé, il faudra cuire les bulots une heure et demi afin de retrouver une chair tendre.

Rectifier l’assaisonnement qui doit être fort salé et très piquant.

 

Réalisation bulots cuits

Nettoyer les carottes, les branches de céleri et les couper en petites rondelles.

Nettoyer l’oignon et le couper en lamelles.

Faire bouillir un litre à un litre½ d’eau avec les cubes, l’oignon, les carottes, les branches de céleri, le piment et le sel.

Prélever deux louches de bouillon à part, dans un petit plat creux.

Prendre un objet pointu (ex pique à homard, une fourchette à deux dents…) et piquer dans le corps du bulot, sous l’opercule.

Commencer à tirer le bulot, dans le sens des aiguilles d’une montre et vous allez sentir que vous arrivez à la fin de la partie musculaire.

Afin de la détacher, effectuer une torsion vers la gauche.

Tremper les bulots détachés dans le bouillon mis dans le petit plat creux et secouer vigoureusement afin d’enlever éventuellement, la glaire restante.

Mettre les bulots nettoyés dans le bouillon où ils recuiront 10 à 15 minutes.

Rectifier l’assaisonnement qui doit être fort salé et très piquant.

 

Réalisation bulots surgelés

Nettoyer les carottes, les branches de céleri et les couper en petites rondelles.

Nettoyer l’oignon et le couper en lamelles.

Faire bouillir un litre à un litre½ d’eau avec les cubes, l’oignon, les carottes, les branches de céleri, le piment et le sel.

Mettre les bulots surgelés dans le bouillon.

Quand celui-ci est à ébullition, laisser cuire 15 à 20 minutes tout au plus.

Rectifier l’assaisonnement qui doit être fort salé et très piquant.

Bon appétit  !

Flower sprout

Ce légume a été créé par des agronomes belges. Vu le succès auprès de nos voisins, il est maintenant commercialisé chez nous, et se trouve dans nos grandes enseignes.

Ce chou est un mélange du chou de Bruxelles et du chou-plume (ou chou frisé).

De petite taille, de couleur mauve et verte, il fera l’unanimité chez les amateurs de brassicacées.

Ingrédients

1 sachet de flower sprout

2 gousses d’ail

de l’huile d’olive

du sel, du poivre

Préparation

Nettoyer les choux en enlevant les feuilles extérieures si nécessaire et une partie du pied

Faire bouillir de l’eau , la saler et blanchir les choux durant 3 minutes.

Couper chaque chou en deux, dans le sens de la longueur.

Chauffer l’huile d’olive, à température moyenne, presser l’ail et faire revenir les choux.

Après 10 minutes, égoutter et prolonger éventuellement la cuisson.

Saler, poivrer.

Convient particulièrement pour les plats d’hiver ou écrasé en stoemp.

Bon appétit  !

Salsifis cuits à cru

Aujourd’hui, le salsifis fait l’objet d’un réel regain d’intérêt, comme beaucoup de légumes               « oubliés »…Régalez-vous avec cette recette toute simple et vraiment surprenante au niveau du goût…

Ingrédients

1 paquet de salsifis

de l’huile d’olive

2 gousses d’ail

du vinaigre

sel, poivre

Préparation

Mettre les salsifis dans une bassine, remplir d’eau et laisser la terre se détacher.

Brosser les salsifis pour enlever le reste de terre et les sécher.

Sur une planche de découpe, tenir le salsifis au milieu et peler avec un économe, la partie droite, en le faisant tourner. Réaliser 2 passages.

Tourner le salsifis et refaire de manière identique, sur l’autre moitié.

Couper des tronçons de 5 cm et mettre dans l’eau froide avec un filet de vinaigre.

Les salsifis garderont ainsi leur belle couleur.

Réaliser des bâtonnets à la main ou avec un coupe-frites (grille moyenne).

Dans une poêle, faire chauffer de l’huile d’olive et presser l’ail.

Ajouter les bâtonnets et laisser dorer, à feu moyen, pendant 10 à 15 minutes, en remuant régulièrement.

Saler et poivrer.

Servir en accompagnement de viande rouge, volaille ou poisson.

Peu de gens connaissent ce légume, sous cette forme… Merci Cédric.