Crème de whisky (Baileys Irish Cream)

Vous pouvez faire vous même votre lait concentré sucré au caramel en suivant la recette de la confiture de lait reprise sur le site. Vous obtiendrez le même résultat, c’est la même chose….

Ingrédients

350 ml de whisky de qualité normale 

3 sachets de sucre vanillé

200 ml de crème fraiche à 18% ou 20%

1 boite (400 g) de lait concentré sucré au caramel Nestlé (vendue en commerce)

Réalisation

Dans un saladier avec bec verseur, verser tous les ingrédients et mixer.

Une fois le mélange homogène, mettre en bouteille après avoir rajouté un filet d’eau si nécessaire.

Placer au réfrigérateur. Votre crème conservera plusieurs mois.

A consommer avec modération….

Confiture de lait

Vu le temps de cuisson, il vaut mieux cuire plusieurs boites en même temps.

Ingrédients

1 boite de lait concentré sucré de 400 g.

Réalisation

Mettre les boites dans une casserole.

Verser de l’eau et recouvrir les couvercles de 4 cm.

Mettre l’eau à frémir et laisser cuire 2h.

Vérifier s’il ne faut pas rajouter de l’eau durant la cuisson.

Après 2h, éteindre la source de chaleur et laisser les boites dans l’eau durant 2h.

Votre confiture de lait est prête  !

Câpres, câprons et jeunes feuilles : mise en saumure

Le câprier pousse dans les sols caillouteux ou les murs de vieilles pierres dans l’ensemble du bassin méditerranéen…..

On peut en cueillir  : les câpres, les câprons et les jeunes feuilles. Ces dernières, ciselées, agrémenteront vos vinaigrettes, vos salades de pâtes…

La câpre est le bouton de fleur (fleur non éclose) et le câpron, le fruit issu de la fleur.

Les câpres, câprons et jeunes feuilles se préparent en saumure, au vinaigre, avant une consommation qui se fera au minimum 4 mois plus tard.

Mise en saumure

Ingrédients

câpres, câprons et jeunes feuilles

sel

vinaigre

eau

Préparation

Cueillir et rincer la récolte.

Laisser dégorger entre 24h et 36h dans du sel fin, au frigo.

Rincer et mettre en bocaux.

Préparer le liquide de conservation.

Faire bouillir 7 doses de vinaigre avec 5 doses d’eau et 1 dose de sel.

Verser jusqu’à ras bords sur les câpres et fermer les pots.

Gelée de fleurs de lilas au Monbazillac

Cette gelée est très appréciée avec le fois gras ou les plateaux de fromages.

Ingrédients

100 g de fleurs de lilas

0,75 l de vin blanc doux et sucré  (Monbazillac, Gewurztraminer…)

500 g de sucre

7 feuilles de gélatine

1 gousse de vanille

3 pétales d’hibiscus

1g d’acide salicylique (vendu en pharmacie/ conservateur)

Préparation

Prendre chaque fleur en la coupant avec une paire de ciseaux.

Il faut le faire en éliminant la partie verte qui se trouve à la base de la fleur et qui est responsable d’amertume.

Cette étape est fastidieuse et dure à peu près 2 heures…

Le résultat par contre, en vaut vraiment la chandelle…

Faire chauffer le vin et couper la source de chaleur aux premiers frémissements.

Ajouter les fleurs de lilas, les pétales d’hibiscus et la gousse de vanille fendue en deux.

Laisser infuser au minimum 1h30.

Les fleurs vont changer immédiatement de couleur et seront toutes pales.

L’ajout des pétales d’hibiscus sert de colorant naturel et n’est pas indispensable.

Mettre le sucre et faire chauffer le mélange jusqu’à ébullition et durant 15 minutes.

Filtrer, récupérer le liquide et le remettre sur la source de chaleur.

Rajouter l’acide salicylique.

Ramollir les feuilles de gélatine dans de l’eau tiède et les ajouter une à une.

Après 2 minutes de cuisson à feu moyen, verser dans des pots préalablement stérilisés et séchés.

Remplir les pots, les fermer immédiatement et les retourner pour pouvoir y faire le vide.

Après une heure, les remettre à l’endroit.

Le durcissement de la gelée est visible après 24 heures.